Connexion
NutriNet-Santé dans la presse

Lutter contre l’obésité permet de réduire le nombre de cancers. Un article en français à lire dans The Conversation 

Consulter l'article en ligne


...
Voir plus

07/03/2019 - Complément d'enquête (NutriNet-Santé et Nutri-Score)
Applications et logos nutritionnels : Complément d'enquête revient sur ces différents indicateurs, désormais omniprésents dans les rayons.
Focus sur l'étude NutriNet-Santé et le Nutri-Score, un logo nutritionnel basé sur des résultats scientifiques validés.
Retrouvez l'émission

...
Voir plus

L’étude NutriNet-Santé dans la presse
Aliments ultra transformés et risque de mortalité: une étude publiée dans la revue scientifique JAMA Internal Medicine, reprise dans plusieurs médias nationaux et internationaux.
Consultez les retombées presse

...
Voir plus

03/10/2018 - Santé log

NutriNet-Santé dans la presse : Cancer : l'alimentation, le premier des facteurs de prévention ?

Cette nouvelle analyse de données de notre cohorte française NutriNet-Santé qui nous est proposée dans la revue Cancer Research, confirme la relation déjà très documentée, entre alimentation et risque de cancer...

Cependant ici, l'analyse apporte une précision de taille, l'alimentation est, avec la pratique de l'exercice, un facteur majeur de prévention ou de risque. Adhérer à un régime alimentaire sain est associé à un risque de cancer significativement réduit.

C'est l'analyse de 4 scores nutritionnels, calculés à partir de 41.543 participants âgés de 40 ans ou plus, qui n'avaient jamais reçu de diagnostic de cancer avant l'inclusion dans l'étude, qui aboutit à cette conclusion...

"Ainsi, parmi tous les facteurs de risque de cancer (outre le tabac), la nutrition et l'activité physique sont des facteurs de mode de vie modifiables qui peuvent impacter le risque de cancer", résume Mathilde Touvier, auteur principal et chercheuse à l'Inserm...

Consulter l'article en ligne


...
Voir plus

06/07/2018 - Le Monde

NutriNet-Santé dans la presse : Diabète et obésité : les pesticides pourraient augmenter le risque pour la population

Exposées pendant un an à des doses réalistes d’un cocktail de pesticides, des souris deviennent diabétiques. Des données cohérentes avec des études épidémiologiques menées sur les humains...

Il devient de plus en plus compliqué de contester l’existence d’effets sanitaires des pesticides sur les humains, par voie alimentaire. En témoignent de nouveaux travaux, rendus publics mercredi 27 juin, et publiés dans la revue Environmental Health Perspectives (EHP).

Conduits par des chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ceux-ci montrent que des rongeurs mâles chroniquement exposés par leur alimentation à un cocktail de six pesticides courants, à des niveaux réputés sans risque, enregistrent une forte prise de poids, une augmentation du taux de masse grasse et un diabète...

...L’étude de cette cohorte, qui suit les habitudes alimentaires de plus de 50 000 personnes, a montré, en 2013 puis en 2017, que les plus gros consommateurs d’aliments bio ont moins de risque de souffrir d’un surpoids ou d’une obésité et de développer un syndrome métabolique (précurseur du diabète de type 2), par rapport aux non-consommateurs de ces aliments produits sans pesticides de synthèse.

Consulter l'article en ligne


...
Voir plus





Publications