Etude NutriNet-Santé Cohorte nationale pour étudier les relations entre la nutrition et la santé
Connexion
L’alimentation intuitive est inversement associée au statut pondéral dans une population générale issue de l’étude NutriNet-Santé

Obesity. 2016 24(5):1154-61

Camilleri GM, Méjean C, Bellisle F, Andreeva VA, Kesse-Guyot E, Hercberg S, Péneau S.

L’objectif était d’étudier la relation entre l’alimentation intuitive (AI) et le statut pondéral dans un large échantillon d’adultes. L’AI correspond au fait de manger en réponse aux signaux de faim ou de satiété plutôt qu’aux signaux émotionnels, et ce sans s’interdire certains aliments.

Un total de 11774 hommes et 40389 femmes âgés de plus de 18 ans participants à la cohorte NutriNet-Santé ont été inclus dans cette analyse transversale. La taille et le poids auto-déclarés ont été collectés ainsi que le niveau d’AI en utilisant une version française validée de « Intuitive Eating Scale-2 ». L’association entre l’AI et le statut pondéral a été évaluée avec des modèles de régression logistique multinomiale.

Les scores d’AI était négativement associés auxsurpoids ou à l’obésité à la fois chez les hommes et chez les femmes. Les associations les plus fortes ont été observées chez les femmes pour le surpoids [quartile 4 vs. 1 AI : OR, IC 95 % : (0,19, 0,17-0,20)] et l’obésité (0,09, 0,08-0,10). Les associations chez les hommes étaient les suivantes : pour le surpoids (0,43, 0,38-0,48) et l’obésité (0,14, 0,11-0,18).

Nos données ont montré une association inverse entre l’’AI et le surpoids et l’obésité. Bien qu’aucune causalité ne puisse être déduite de ces associations, ces données suggèrent que la prise en compte de l’AI pourrait être pertinente dans le cadre de la prévention et la prise en charge de l’obésité.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26991542




logo ministere sante logo sante publique logo inserm logo inra logo université paris13 logo sorbone paris cite logo cnam