Connexion

Perception et caractéristiques associées à la perception favorable de la taxe sur les boissons sucrées implémentée en France depuis 2012

Publié le 24/12/2016

Public Health Nutr 2015 18:2679-88

Julia C, Mejean C, Vicari F, Peneau S, Hercberg S.

L’objectif de ce travail était d’analyser la perception de la taxe sur les boissons sucrées mise en place en France en janvier 2012 et les caractéristiques sociodémographiques associées à son adhésion.

Dans cette étude transversale portant sur 1996 sujets issus de l’étude NutriNet-Santé, un questionnaire spécifique portant sur la perception de la taxe a été auto-administré. Les associations entre les caractéristiques socio-démographiques des participants et leur adhésion à la taxe ont été analysées par régression multinomiales.

La majorité des participants était favorable à la taxe et 57 % d’entre eux la percevaient comme étant utile pour favoriser la santé de la population. L’adhésion à la taxe était plus importante si l'argent récolté était utilisé pour améliorer le système de santé (72,7 %). Les sujets plus âgés étaient plus favorables à la taxe que les sujets plus jeunes (odds ratio (OR) 2,37, intervalle de confiance à 95 % (95 % IC) (1,60 ; 3,49) pour les plus de 65 ans vs. les 26-45 ans, P<0.001). Les sujets avec un plus faible niveau d’éducation étaient moins favorables à la taxation que les sujets ayant un niveau d’éducation supérieur (OR 0,31 95 % IC (0,19 ; 0,52) pour les sujets sans diplôme ou avec une éducation primaire vs. éducation supérieure ; P<0.001). Dans les modèles étudiées, la consommation de boissons sucrées n’était pas associée à la perception de la taxe.

La taxe sur les boissons sucrées en France apparaît comme étant perçue favorablement par la population. Les caractéristiques socio-démographiques modulaient cette perception.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25627337


Copier le lien de l'article :

copié



Publications