Connexion

Potentiel de santé publique de scores nutritionnels fondés sur le suivi de recommandations nutritionnelles pour la prévention de la mortalité par maladies non-transmissibles : étude de simulation utilisant le modèle PRIME (Preventable Risk Integrated ModEl)

Publié le 29/07/2021
Public Health Nutr. 2021 Jul 2:1-24. doi: 10.1017/S1368980021002871. Epub ahead of print. PMID: 34212836.
Julia C, Leroy P, Adjibade M, Assmann KE, Touvier M, Hercberg S, Soler LG, Kesse-Guyot E.

Objectif : Les scores alimentaires mesurent l'adhésion des individus à un ensemble de recommandations nutritionnelles. Cependant, les gains de santé associés à l'adhésion à divers scores alimentaires peuvent varier. Notre objectif était de comparer l'ampleur des décès par maladies chroniques évités en améliorant la qualité du régime alimentaire, mesuré par une variété de scores alimentaires.

Conception : Étude de simulation basée sur des données d'observation.

Situation : Données pondérées d'une étude de cohorte issue de la population française.

Participants : Chez les participants de la cohorte NutriNet-Santé, des scores reflétant l'adhésion à diverses recommandations (Medi-Lite, Healthy Diet Indicator (HDI), PanDiet, Programme National Nutrition Santé-guideline score, Diet Quality Index (DQI), Alternative Healthy Eating Index (AHEI) et FSAm-NPS-DI) ont été calculés. Les quintiles de la consommation des groupes d'aliments et des apports alimentaires ont été utilisés en entrée dans un modèle de simulation (Preventable Risk Integrated Model (PRIME)), qui a permis d’estimer le nombre de décès par maladies non transmissibles liées à la nutrition retardés ou évités en comparant entre une qualité nutritionnelle très élevée ou très faible du régime alimentaire et une qualité nutritionnelle moyenne.

Résultats : Une modification des apports nutritionnels d'une qualité moyenne à une qualité très faible (c'est-à-dire du quintile moyen au quintile ayant la qualité nutritionnelle la plus faible) était associée à une augmentation du nombre de décès allant de 3485 (intervalle d'incertitude (IC) de 95 % : 4002, 2987) pour le HDI et 3379 (IC 95 % 3881, 2894) pour le FSAm-NPS DI à 838 (95 % CI 1163, 523) pour Medi-Lite. Inversement, une modification des apports alimentaires d'une qualité moyenne à une qualité très élevée était associée à une diminution du nombre de décès allant de 1995 (IC 95 % 1676, 2299) pour le PanDiet, 1986 (95 % CI 1565, 2361) pour le DQI, 1931 (IC 95 % 1499, 2316) pour FSAm-NPS DI et 858 (IC 95 % 499, 1205) pour le HDI.

Conclusions : Nos résultats donnent un aperçu de l'impact potentiel du suivi diverses recommandations alimentaires pour réduire la mortalité due aux maladies liées à la nutrition.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34212836/

Copier le lien de l'article :

copié



Publications