Connexion

L’optimisme est associé au statut pondéral, au comportement alimentaire et aux troubles du comportement alimentaire dans un étude en population générale

Publié le 19/08/2020
Int J Eat Disord. 2020
Robert M, Buscail C, Allès B, Shankland R, Tavolacci MP, Déchelotte P, Courtois F, Ait-Hadad W, Andreeva VA, Touvier M, Hercberg S, Péneau S.

Objectif : L’objectif de cette étude transversale était d’évaluer l’association entre l’optimisme, l’indice de masse corporel (IMC), le comportement alimentaire et les troubles du comportement alimentaire (TCA).

Méthodes : En 2016, un total de 32 805 participants de la cohorte NutriNet-Santé âgés de plus de 18 ans ont complété le Life Orientation Test Revised (LOT-R) dans sa version française, qui permet d’évaluer l’optimisme. Le poids et la taille étaient autodéclarés. Le comportement alimentaire a été mesuré grâce au Three-Factor-Eating Questionnaire Revised (TFEQ-R21), et le risque de TCA avec le questionnaire Sick-Control-One-Fat-Food (SCOFF). Les associations entre l’optimisme, l’IMC, le comportement alimentaire et les TCA ont été analysées grâce à des régressions logistiques et linéaires prenant en compte les caractéristiques sociodémographiques et de mode de vie, et la symptomatologie dépressive. 

Résultats : L’échantillon était composé de 73.5% de femmes, avec une moyenne d’âge de 55.39 ± 13.7 ans. Les résultats ont mis en évidence que les optimistes avaient moins de chance d’être en sous poids (OR = 0,82 ; IC 95% : 0,75 ; 0,89) ou obèses et particulièrement obèses de classe III (IMC ≥ 40 kg/m²) (OR = 0,69 ; IC 95% : 0,56 ; 0,84) comparés aux personnes moins optimistes. L’optimisme était également négativement associé à la restriction cognitive (β = -0.07 ; IC 95% : -0,08 ; -0,06), l’alimentation liée aux émotions (β = -0.17 ; IC 95% : -0,19 ; -0,16) et l’alimentation incontrôlée (β = -0.10 ; IC 95% : -0,11 ; -0,09). De plus, les individus optimistes avaient moins de risque de TCA (OR = 0,60 ; IC 95% : 0,56 ; 0,64) avec l’association la plus forte pour les troubles restrictifs (OR = 0.54; IC 95% : 0,44 ; 0,68).

Conclusion : Nos résultats ont montré que l'optimisme était associé au statut pondéral, au comportement alimentaire et au risque de TCA chez les femmes et les hommes. D’autres études en population générale sont nécessaires pour confirmer ces résultats, et en particulier des études longitudinales pour apporter des précisions sur la structure causale des associations.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32748531/

Copier le lien de l'article :

copié



Publications