Connexion

Apport alimentaire en zinc et maladie inflammatoire de l'intestin dans la cohorte française NutriNet-Santé

Publié le 02/06/2020
Am J Gastroenterol. 2020;10.14309/ajg.0000000000000688
Vasseur P, Dugelay E, Benamouzig R, Savoye G, Hercberg S, Touvier M, Hugot JP, Julia C, Lan A, Buscail C.

Introduction : Cette étude visait à évaluer l'association entre la maladie de Crohn (MC) et la rectocolite hémorragique (RCH) incidente et l'apport alimentaire en zinc. 

Méthodes : Les participants de la cohorte NutriNet-Santé ayant complété au moins trois enregistrements alimentaires de 24 heures ont été inclus et les cas incidents de MC ou de RCH ont été identifiés. Des modèles de Poisson multivariables ont été réalisés pour évaluer les associations entre les terciles de l'apport en zinc et la MC ou la RCH. 

Résultats : Parmi les 105 832 participants, 27 ont déclaré un cas de MC et 48 un cas de RCH. Les risques relatifs de MC diminuaient avec l'apport alimentaire en zinc. Par rapport aux participants dans le tercile d’apport en zinc le plus faible, les risques relatifs de MC étaient de 0,60 (intervalle de confiance à 95 % [0,22-1,66]) et de 0,12 (intervalle de confiance à 95 % [0,02-0,73]) pour le deuxième tercile et le tercile le plus élevé, respectivement (P de tendance linéaire = 0,02). Aucune association significative n'a été observée pour la RCH. 

Discussion : L'apport alimentaire en zinc était inversement associé à la MC incidente. 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32467505/

Copier le lien de l'article :

copié



Publications