Connexion

Développement et validation d’un index d’évaluation de la durabilité des régimes alimentaires au sein de la cohorte NutriNet-Santé

Br J Nutr. 2019 Apr 11:1-12

Seconda L, Baudry J, Pointereau P, Lacour C, Langevin B, Hercberg S, Lairon D,
Allès B, Kesse-Guyot E.
 
En 2010, l’organisation mondiale de l’agriculture et de l’alimentation (FAO) a clarifié la définition de régime alimentaire durable. Ainsi ces régimes doivent répondre aux enjeux de sécurité alimentaire et nutritionnelle, de la protection des écosystèmes et de la biodiversité, d’une économie juste ainsi qu’au maintien du patrimoine culturel. Depuis cette date, de nombreux chercheurs ont travaillé pour évaluer la durabilité des régimes avec divers indicateurs. Cependant, il n’existe pas actuellement de score holistique pour évaluer la durabilité des régimes alimentaires au niveau individuel. 

L’objectif de notre étude était de proposer un index individuel pour évaluer la durabilité des régimes alimentaires sur de multiples dimensions. 

La synthèse de la littérature nous a amené à considérer 14 indicateurs, regroupés en quatre sous scores de poids équivalent reflétant : l’impact environnemental incluant des indicateurs relatifs à l’occupation des sols, les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’énergie, la contribution des aliments issus de l’agriculture biologique au régime, l’intérêt pour la saisonnalité et celui pour la réduction de l’usage des emballages ; la nutrition qui comporte le score PANDiet d’évaluation de la qualité de l’alimentation, le ratio protéines animales/protéines totales, et l’adéquation calorique du régime ; l’économie comporte la proportion du revenu dédiée à l’alimentation, l’intérêt pour l’éthique et pour le commerce équitable ; et enfin le score socio-culturel qui évalue les lieux d’achat et la consommation de plats préparés. Le score sur 12 points, nommé SDI est obtenu en sommant les quatre sous scores. Il a été mesuré pour 29 388 participants de l’étude NutriNet-Santé. La validité de contenu et de construit de l’index a été évaluée. 

Au sein de notre échantillon, le SDI (moyenne = 12 [12,07-12,13]) était fortement corrélé à tous les sous scores dont chacun contribue au classement des participants. Le sous score environnemental était le plus corrélé au SDI alors que le sous score économique était le moins corrélé (les coefficients de Pearson étaient de 0,66 et 0,52 respectivement). Les niveaux de consommations alimentaires chez les participants ayant un SDI le plus élevé sont cohérents avec d’autres régimes considérés comme durables et proposés par Afterre2050 ou Livewell2030. Les participants avec les SDI les plus élevés étaient plus souvent des femmes (24 %), diplômés du second degré (22 %), végétariens ou végans (7 %), non obèse (16 %).

Les validations de contenu et de construit du SDI comme outil d’évaluation de la durabilité des régimes sont satisfaisantes. Ainsi, cet index pourrait être utile dans l’identification des modifications nécessaires à l’amélioration de la durabilité des régimes alimentaires, dans l’estimation des associations avec les événements de santé sur le long terme, ainsi que pour guider les futures politiques alimentaires et de santé publique. 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30973117


 

Copier le lien de l'article :

copié



Publications