Connexion

Concentrations en pesticides dans les urines d’adultes français chez les faibles et forts consommateurs de bio : résultats de l’étude NutriNet-Santé

J Expo Sci Environ Epidemiol. 2018
Baudry J, Debrauwer L, Durand G, Limon G, Delcambre A, Vidal R, Taupier-Letage B, Druesne-Pecollo N, Galan P, Hercberg S, Lairon D, Cravedi JP, Kesse-Guyot E.

L’alimentation est la principale voie d’exposition aux pesticides dans la population générale. Des études ont montré que les aliments bio contenaient moins de résidus de pesticides que leurs homologues conventionnels. Toutefois, peu d’études observationnelles ont porté sur la comparaison des niveaux de pesticides dans les urines des consommateurs de bio et conventionnel. Afin de répondre à cette question, les concentrations urinaires de pesticides et de métabolites organophosphorés, pyréthroïdes et dérivés d’azole ont été évaluées dans deux groupes de 150 participants bio (part de bio > 50 % de l’alimentation) et non-bio (part de bio < 10 % de l’alimentation) issus de la cohorte nationale NutriNet-Santé, appariés sur de nombreux facteurs.

Ces analyses ont montré que les participants dont le régime alimentaire contenait majoritairement des produits bio présentaient moins de certains résidus de pesticides notamment marqueurs d’organophosphorés dans leurs urines que ceux consommant principalement des aliments issus de l'agriculture conventionnelle. Les deux groupes présentaient des niveaux d’exposition relativement élevés. Les résultats obtenus indiquent que l’exposition à certains pesticides via l’alimentation notamment organophosphorés et pyréthrinoïde peut être réduite par l’introduction d’aliments bio dans le régime. Les effets cliniques de telles différences doivent être approfondis.

http://​​​​​​​https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30185942

Copier le lien de l'article :

copié



Publications