Connexion

Compréhension objective du logos nutritionnel Nutri-Score en face avant des emballages en fonction des caractéristiques individuelles des sujets : Comparaisons avec d’autres formats de logos

PLoS One. 2018; 13(8):e0202095
Egnell M, Ducrot P, Touvier M, Allès B, Hercberg S, Kesse-Guyot E, Julia C.


Contexte : Pour améliorer le statut nutritionnel et la prévention des pathologies chroniques en lien avec la nutrition, institutions internationales ont recommandé l’utilisation de multiples stratégies incluant la mise en place d’un logo nutritionnel en face avant des emballages. En France, le NutriScore a été sélectionné par les autorités de santé en mars 2017. Toutefois, pour être efficace, un logo doit retenir l’attention, être accepté et bien compris par le consommateur, un processus qui dépendrait non seulement du format du logo mais aussi des caractéristiques individuelles. L’objectif de cette étude était d’investiguer la compréhension objective du NutriScore en comparaison avec d’autres logos, en particulier au sein de sous-groupes de population.   

Matériel et méthodes : La compréhension objective de quatre logos nutritionnels – le NutriScore, le Multiple Traffic Lights (MTL), le Sens, et les Apports de Référence modifiés – a été étudiée sur un échantillon de la cohorte NutriNet-Santé (n=3,751). Des modèles mixtes ont été utilisées afin d’évaluer l’impact des quatre formats de logos nutritionnels, comparés à une situation contrôle sans logo, sur la capacité des consommateurs à classer un échantillon de trois produits de la même famille selon leur qualité nutritionnelle globale. Des potentielles interactions entre le logo et les caractéristiques sociodémographiques et de mode de vie ont été analysées.  

Résultats : Comparé à l’absence de logo, les 4 formats de logos nutritionnels étaient significativement associés à une augmentation de la capacité des consommateurs à classer les produits selon leur qualité nutritionnelle, avec des performances hétérogènes selon les formats. La meilleure performance était observée pour le NutriScore (OR=20,33 (17,68-23,37)), suivi du Sens (OR=9,57 (8,50-10,77)), du MTL (OR=3,55 (3,20-3,93)) puis les Apports de Référence (OR=1,53 (1,39-1,69)). Des différences significatives de compréhension objective ont également été observées en fonction des caractéristiques sociodémographiques. Les femmes, les jeunes, les individus avec un meilleur niveau d’éducation, non-fumeurs, et ayant des enfants, ont une meilleure capacité à classer les produits, avec pour chaque sous-population les mêmes tendances concernant l’impact du logo (meilleure performance du NutriScore, suivi du Sens, du MTL puis des Apports de Référence). Quelle que soit la population prise en compte, l’OR associé au NutriScore était supérieur à 10.

Conclusion : Les formats résumés, graduels et comprenant des couleurs à sémantique forte comme le NutriScore sont associées à une meilleure compréhension objective que les logos monochromes et nutriments-spécifiques. De plus, l’impact des logos sur la capacité à identifier les produits sains semble différer selon les caractéristiques individuelles des consommateurs. L’effet du Nutri-Score était d’une intensité élevée, même au sein des sous-groupes de population à risque.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30138359

Copier le lien de l'article :

copié



Publications