Connexion

Association entre adhésion au régime méditerranéen et sévérité du psoriasis : résultats de la cohorte NutriNet-Santé

Publié le 16/04/2019
JAMA Dermatol. 2018;154(9):1017-1024.
Phan C, Touvier M, Kesse-Guyot E, Adjibade M, Hercberg S, Wolkenstein P, Chosidow O, Ezzedine K, Sbidian E.


Contexte : Le psoriasis est une maladie chronique inflammatoire. Le régime méditerranéen a été associé à une diminution de l’inflammation chronique et à un effet bénéfique sur le risque de syndrome métabolique et d’évènements cardiovasculaires. Nous avons donc émis l’hypothèse d’un effet bénéfique sur l’apparition et/ou la sévérité du psoriasis.

Objectif : Etudier l’association entre un score qui reflète l’adhésion eu régime méditerranéen (MED-LITE) et l’apparition et/ou la sévérité du psoriasis.

Matériel et méthodes : NutriNet-Santé est une étude d’observation, une cohorte basée sur des questionnaires Internet lancée en France en mai 2009. Cette étude a été réalisée via l’étude NutriNet-Santé, avec des données collectées d’avril 2017 à juin 2017. Les sujets avec psoriasis ont été identifiés via un questionnaire validée auto-déclaratif en ligne et catégorisés en fonction de la sévérité de la pathologie : sévère, non-sévère, absent. Les données alimentaires (alcool compris) collectées pendant les 2 premières années de participation à la cohorte ont été utilisées pour calculer le score MED-LITE (allant de 0 pour une non adhésion à 18 pour une adhésion maximale). Les facteurs de confusion potentiels (âge, sexe, activité physique, indice de masse corporelle, statut tabagique, antécédents cardiovasculaires) ont également été pris en compte. Les analyses ont été réalisées par régression logistique multinomial pour estimer le risque d’avoir un psoriasis sévère ou non sévère.

Résultats : Parmi les 158 361 participants de NutriNet-Santé, 35 735 (23 %) ont répondu au questionnaire sur le psoriasis. L’âge moyen (ET) des répondants était 47,5 (14,0) ans ; 27 220 (76 %) des répondants étaient des femmes. Parmi ces 35 735 répondants, 3557 individus (10 %) ont déclaré un psoriasis. Le psoriasis était sévère pour 878 cas (24,7 %) et 299 cas incidents (8,4 %) ont été enregistrés (ceux arrivés plus de 2 ans après inclusion du participant à la cohorte). Après ajustement sur les différents facteurs de confusion potentiels, une relation inverse significative a été trouvée entre le score MED-LITE et avoir un psoriasis sévère : odds ratio (OR), 0,71 ; IC 95 %, 0,55-0,92 pour le second tertile du score MED-LITE (score de 8 et 9) ; et OR, 0,78 ; IC 95 %, 0,59-1,01 pour le 3ème tertile (score entre 10 et 18).

Conclusions et pertinence : Les patients avec un psoriasis sévère avaient des niveaux faibles d’adhésion au régime méditerranéen ; ces résultats supportent l’hypothèse que le régime méditerranéen pourrait ralentir la progression du psoriasis. Si ces résultats étaient confirmés, l’adhésion au régime méditerranéen devrait être intégrée dans la prise en charge en routine des psoriasis modérés et sévères. 


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30046840

Copier le lien de l'article :

copié



Publications