Connexion

Tests sérologiques COVID-19 SAPRIS-SERO : 1ère publication !

Publié le 21/09/2020
Un article scientifique présente les 1ers résultats en France basé sur la recherche d’anticorps contre la maladie COVID-19. Ces résultats reposent sur les auto-prélèvements sanguins réalisés en mai et juin 2020 par 14 500 participants de 3 grandes cohortes d’adultes, dont 5400 Nutrinautes. 



Début mai 2020, Santé Publique France a envoyé un kit d’auto-prélèvement sanguin sur papier buvard à 14 500  volontaires des cohortes NutriNet-Santé, Constances et E3N-E4N. Pour cette première vague, seuls les volontaires habitant dans les régions Grand-Est, Île-de-France (régions alors les plus touchées par l’épidémie de COVID-19) et Nouvelle-Aquitaine (région alors peu touchée) avaient été contactés dans le cadre de ce volet biologique du projet SAPRIS piloté par l’Inserm. L’objectif était d’estimer le pourcentage de personnes ayant rencontré SARS-CoV-2, le virus responsable de la maladie COVID-19.

Les résultats des tests sérologiques réalisés par l’Unité des virus émergents de Marseille ont été mis en ligne le 20/09/2020 sur la plateforme de prépublications MedRxiv. Ces résultats sont les 1ers en France basés sur la recherche d’anticorps en population générale. Ils reposent sur 5400 échantillons sanguins transmis par des volontaires de NutriNet-Santé mais aussi par 7300 participants de la cohorte Constances et 1800 participants de la cohorte E3N/E4N, soit un total de 14 500 personnes.

Entre le 4 mai 2020 et le 23 juin 2020, le taux d’infection COVID-19 était au maximum de :

Ces chiffres sont basés sur les résultats au test ELISA-S qui détecte les anticorps contre la protéine S présente à la surface des coronavirus tels que SARS-CoV-2. 



Des symptômes pour la moitié des volontaires infectés

La moitié des volontaires avec des anticorps contre la protéine S ont eu des symptômes d’infection COVID-19. Cela suggère que la moitié des personnes infectées était asymptomatiques. 

Lorsque le test ELISA-S s'est révélé positif et que la quantité d'échantillon le permettait, d'autres tests sérologiques ont été réalisés. Ils révèlent que plus les personnes infectées ont développé des symptômes, plus leur réponse immunitaire a été importante avec notamment la production d'anticorps neutralisants.

Plusieurs caractéristiques associées au risque d’être infecté par le virus
Un grand merci aux Nutrinautes qui ont participé à cette vague 1 pour leur implication dans ce projet de recherche ! Toutes nos excuses aux Nutrinautes de la vague 2 qui attendent avec impatience leurs résultats. Nous les mettrons à disposition dans votre Espace Santé dès leur envoi par le laboratoire de Marseille qui a des milliers d'échantillons à tester. Merci à eux pour leur travail, précieux et minutieux. A bientôt pour la suite des résultats scientifiques !

Lien vers l'article scientifique : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.09.16.20195693v1


 

Copier le lien de l'article :

copié



Publications